Digimon Adventure Recap’ (01/04)

Digimon Adventure 01

Après avoir visionné de nouveau la saison 1 (en version originale cette fois-ci), je suis en mesure de dresser une sorte de bilan général sur cette première saison.

Tout d’abord, les 54 épisodes peuvent se dresser en plusieurs arcs bien définis. Certains sont très bons, d’autres le sont moins comme dans toute série. Retour en arrière sur Digimon Adventure 01.

01 – L’île des Fichiers Binaires – Devimon contre les Enfants Elus

Le premier arc se compose des 13 premiers épisodes. On assiste tout d’abord à l’arrivée dans le monde Digital de nos sept enfants élus, qui vont vite faire la connaissance de gentils petits monstres, les Digimons.

Le premier épisode pose bien l’idée générale et nous présente sommairement nos différents personnages.

Taichi Yagami, ce qui se présente comme étant une sorte de chef, ayant pour partenaire Agumon un dinosaure jaune.

Sora Takenouchi, l’héroïne, celle qui visiblement à tendance à s’inquiéter pour les autres, qui fera équipe avec Piyomon, un oiseau rose.

Koushiro Izumi, le cerveau de la bande toujours accompagné de son ordinateur et tentant d’élucider les questions, avec comme partenaire Tentomon, un insecte électrique.

Yamato Ishida, un garçon branché plutôt cool, qui fait équipe avec Gabumon, une sorte de dinosaure à fourrures.

Mimi Tachikawa, l’autre fille, portée sur le rose, sur elle même et qui a peur de tout, qui fait équipe avec Palmon, une plante verte.

Jyou Kido, l’aîné du groupe, ayant une forte tendance à dramatiser ou s’inquiéter pour tout, qui rencontre Gomamon, un phoque plutôt drôle.

Et le dernier, Takeru Takaishi, le petit frère de Yamato qui accompagne Patamon, une boule volante.

Tout au long de ces premiers épisodes, le constat est le suivant. Cette île n’a rien de normal. Ils ne sont plus de leur monde. Entre les cabines téléphoniques, le tramway, les panneaux indicateurs, la ville des jouets, l’usine ou le frigo, tout leur rappelle leur monde sans l’être pour autant.

A noter le schéma qui s’installe jusqu’à l’épisode 8. L’un des six principaux héros se retrouve confronter à un danger qui poussera son Digimon à se digivolver au niveau supérieur afin d’écraser leurs ennemis.

Ce qui nous donnera des centrics sur les personnages plus ou moins réussit. On creuse en surface les personnages pour nous laisser apparaître certaines de leurs blessures. On comprend donc que Yamato et Takeru vivent séparés, leurs parents ayant divorcés. Koushiro s’enferme dans l’informatique en se voilant la face sur ses parents. Sora qui semble avoir du mal avec les démonstrations affectives. Ou encore Mimi et Jyou, qui ont beaucoup de mal à se faire à ce nouveau monde.

Durant ces épisodes, ils devront également délivrer des Digimons d’un mauvais maléfice, les roues noires.

Lors du huitième épisode, on découvre le mal incarné par Devimon, qui n’hésite pas à contrôler Leomon, protecteur de l’île et se servir d’Ogremon pour attaquer les enfants.

Il sépare ensuite l’île des fichiers binaires et les enfants sont envoyés aux quatre coins des îles, séparés, seuls et sans défense.

Les quatre épisodes qui suivent permettent de se centrer sur les relations des personnages par deux. Ainsi, Yamato et Taichi confirment leur « rivalité », ils ne disposent jamais du même point de vue et sont constamment en désaccord. Mais il leur faudra s’unir s’ils veulent survivre. Mimi demande énormément d’attention et qu’on s’occupe d’elle, ce que ne peut pas apporter Koushiro bien plus décidé à vouloir découvrir les mystères de ce monde. Jyou, lui manque tellement de confiance en lui que Sora devra remédier à cela.

On découvre de nouveaux endroits, les boîtes aux lettres ou l’église des Bakemon, mais surtout, les ruines protégées par Centarumon qui nous révèle l’existence du Digivice, les petits appareils portés par nos enfants élus. Ce sont des objets sacrés capable de débarasser un Digimon du mal ou d’aider les petits Digimons à se digivolver.

S’en suit l’épisode dans le village du commencement, centré sur Takeru, ou l’on découvre comment les Digimons viennent à naître (dans des œufs), et le final de ce premier arc.

Les enfants parviennent à se réunir à nouveau pour faire face à Devimon. Se nourrissant de ses roues noires, il devient plus puissant que jamais, et les six digimons champions ne parviennent pas à le vaincre. Et c’est contre toute attente grâce à Takeru, que Patamon se digivolve en Angemon. L’ange contre le diable apporte ici une belle image.

La force des différents Digimons réunit dans Angemon lui permet de venir à bout de leur ennemi. Malheureusement, Angemon se sacrifie et disparaît en même temps que Devimon avant de se retrouver sous la forme d’un œuf.

Malheureusement, les enfants élus pensaient qu’une fois Devimon détruit, cela leur permettrait de rentrer chez eux, mais il n’en est rien…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :