Fanfiction – Cluedo (5/5)

Titre: Cluedo
Auteur: Alounet
Pairing: General

Rating: T
Pairings: Joe/Mimi – Taku/Hikari – Yamato/Taichi

Author’s NoteEt voilà ! La cinquième et – a priori – dernière partie de « Cluedo » version « Digimon » est là… Takeru a tout compris (me demander pas pourquoi… Enfin il a tout compris) Révélations à gogo ! Alors lequel de nos six invités à fait le coup ? Rien ne va plus faites vos jeux… En tout cas je me suis bien amusé à écrire cette fic totalement déjantée et parodiée ! Que personne ne m’en veuille des personnages que j’ai pu… dévergonder ! Certains seront peut-être déçu, mais c’est la fin xD

———————————

Les huit personnes étaient dans le Hall. Takeru les regardaient tous avec un air suspicieux. Il avait donc découvert le fin mot de cette histoire. Il savait tout. Il connaissait tout. Il allait tout révéler.

–         Comment ça Takeru ? Tu connais l’assassin ? Dans quelle pièce il les as tués ? Avec quel objet ?

–         Oh ça me fait penser à un jeu de société, révéla Tai, vous savez celui avec le meurtre et les indices…

–         Sauf que nous ne sommes pas dans un jeu de société ! révéla à son tour Takeru. Mais pour mieux comprendre le déroulement de la soirée, revenons en arrière…

Takeru prit place au centre des invités, et à chaque fois qu’il expliquait un événement, il se rendait dans la pièce en question.

–         La soirée commença normalement. Moi, Takeru, maître d’hôtel, je m’occupe que tout soit en ordre. Je vais vérifier dans le petit salon que Kari a bien préparé tout comme il le fallait avant de me rendre dans la cuisine et de voir la cuisinière, bien vivante, en train de préparer le repas. Puis quelqu’un sonne à la porte. Et c’est vous, oui VOUS, monsieur Olive ! Vous êtes le premier des six invités. Je vous emmène dans le salon, et pam ! On sonne une nouvelle fois. Professeur Violet.

–         Ensuite ? s’impatientèrent les invités.

–         J’y viens, j’y viens. C’est ensuite le Docteur Pervenche et Madame Blanche qui arrivent en même temps. Le Colonel Moutarde et enfin Mademoiselle Rose ! Je vous demande de passer à table ! Suivez-moi !

Tout le monde quitta alors le salon pour se rendre dans la salle à manger.

–         Vous vous installez selon les indications ! Matt, Mimi, Joe, Tai, Sora, Izzy. Mais cette chaise est vide ! Tout le monde se pose des questions, mais le repas est servit ! Entrée, repas principal ! Et là, on sonne à la porte ! Tout le monde se pose des questions, arrive alors Monsieur Gennai Mort ! Nous passons donc dans le bureau pour prendre un petit verre après le repas. Mais rien ne va plus ! Je révèle tour à tour le secret qui illustre chacun d’entre vous. Monsieur Mort n’est pas content, son secret, il est le maître chanteur ! Il vous offre alors à toutes et à tous une arme pour m’assassiner, moi !

–         Mais c’est lui qui se fait tuer quand on éteint la lumière !

–         Hélas non ! Mais il entend un coup de feu, un coup de feu provenant du revolver ! Le seul qui savait s’en servir réellement et celui a qui il était donner…

Tout le monde se retourna alors vers le Colonel Matt.

–         J’ai paniqué dans le noir ! Je vous le jure !

–         Je vous crois… Mais quoi qu’il en soit, quelqu’un d’autre essaye de le tuer dans le noir, en vain. Mademoiselle Rose allume alors la lumière et l’on découvre le cadavre du mort Monsieur Mort ! Tout le monde panique… Quelqu’un l’a tuer ! Mais qui ? Sauf que nous ne le savons pas, mais il est pas mort, il fait semblant d’être mort quand il a compris, par le coup de feu, que quelqu’un en voulait à sa vie… On entend alors un cri ! C’est Kari dans la salle de réception ! Nous nous portons à son secours, tous, sauf une personne du groupe…

–         Qui ?

–         J’y viendrais. Donc nous consolons Kari… Pendant ce temps, une des personnes s’en va jusque dans la cuisine avec le poignard ramassé dans le bureau, trouve la cuisinière, se bat contre elle, la plante du couteau et revient ni vu ni connu se cache derrière un meuble, et quand le groupe arrive pour découvrir le corps de la cuisinière que l’on suspectait, la personne se met à nouveau parmi nous.

On sonna à la porte. C’est alors que Mimi alla ouvrir pour découvrir une sorte d’homme vendant des bibles.

–         Une offrande pour l’église Madame ?

–         Dégagez de là ou vous allez vous faire tuer !

Mimi claqua la porte au nez de l’homme et retourna dans le salon.

–         Mais qui ? s’impatienta Mimi. Qui a tuer la cuisinière ?

–         Nulle autre que Madame Sora Blanche !

–         Quoi ? Comment ! C’est absurde ! Moi une meurtrière ! Et pourquoi ?

–         J’y viendrais à la raison du meurtre. Laissez moi continuer !

–         La cuisinière est morte ! Mais le pire reste à venir quand on veut vérifier les armes, le corps de Monsieur Mort n’est plus là ! C’est la panique… Sauf que une des personnes demande à s’éclipser pour se rendre aux toilettes. La personne prend la clef anglaise, trouve Monsieur Mort qui se cachait dans les toilettes. Elle saisit l’occasion, tue l’homme, jette la clef dans la poubelle et fait semblant de découvrir le corps en criant…

–         Mais c’est vous mademoiselle Rose ! lança Matt. Nous avons deux meurtrières ? Je me doutais que c’était les filles !

–         Mais pourquoi ? Elles ont commis les autres meurtres aussi ? demanda Taichi.

–         Non !

–         Silence ! reprit Takeru. Ce n’est pas finit. L’automobiliste sonne à la porte, nous nous séparons après l’avoir enfermer dans le bureau pour fouiller la maison à la recherche d’un intru ! Pendant cette fouille, l’une des personnes s’enferme seule dans les toilettes justement… Toilettes qui renferment un passage secret ! Il l’emprunte, se retrouve dans le bureau, puis munit d’un chandelier, tue l’automobiliste, le pauvre, reprend le passage secret et sort des toilettes innocemment pour retrouver le Colonel…

–         C’est toi Taichi ? Tu l’a tué ! demanda dégoûté Matt…

–         Pourquoi ? demandèrent les autres.

–         Nous y venons ! Madame Blanche et le Professeur Violet empruntent un passage secret, découvrent le corps. Grâce à Kari et au revolver, nous libérons les pauvres invités et découvrons le cadavre ! Rien ne va plus quand un policier débarque dans la maison ! On cache les meurtres et on l’enferme dans la bibliothèque. Puis c’est une fleuriste, qu’on enferme dans la serre. On se sépare de nouveau. Mais là, pendant la séparation, quelqu’un coupe le courant ! Nous sommes dans le noir… Chacun perdu dans les recoins de ce château, le Docteur Pervenche emprunte un passage secret pour assassiner la fleuriste, le Colonel Moutarde assassine le policier, et quand on sonne à la porte, le Professeur Violet qui avait récupérer l’arme à feu tue le télégramme chantant…

–         Mais pourquoi ?

–         Et bien, c’est simple, répondit Takeru. C’est moi qui est envoyé les lettres à chacun d’entre vous. Mais vous n’avez donc pas deviner que c’est moi qui ai fait en sorte que l’automobiliste tombe en panne, engager la cuisinière, commander des fleurs, appelez un télégramme chantant et téléphoner à la police ?

–         Pourquoi avez vous fait ça ?

–         Parce que devinez qui livrer vos petits secrets à Monsieur Mort avant qu’il ne meure ? Des indicateurs ! Et ces indics, ce sont eux ! Les cadavres ! La cuisinière fut autrefois la cuisinière de Sora Blanche. Elle l’a reconnu lors du dîner lorsqu’elle a révélé que c’était sa recette préférée… L’automobiliste, lui, c’est lui qui a dénoncé Taichi, c’était un ancien sportif, tout comme lui. Le policier était au courant pour l’homosexualité de Matt, il était lui-même ancien militaire. La fleuriste était l’ancienne patiente du Docteur Pervenche, celle qui voulait le faire radier. Et le télégramme chantant ? Une des anciennes élèves du professeur Violet !

–         Mais, et Monsieur Mort ? demanda le colonel. Pourquoi Mademoiselle Rose l’a tuée ?

–         Parce que ce n’était pas monsieur Mort, répondit Mimi, mais mon ancien employeur avec qui j’ai du… Gloups… Coucher pour réussir !

–         Mais qui est donc Monsieur Mort ?

–         Vous n’avez toujours pas deviner ? Comment se débarrasser de ses indics et des gens qui ne nous rapportent plus rien dans la même soirée ? Tout a était organiser par mes soins, moi, Takeru Mort… Le véritable maître chanteur !

–         Takeru ? C’est donc toi le coupable !

–         Disons que je n’ai fait qu’organiser cette machination, mais que, nos invités n’ont pas su garder leur sang froid et m’ont bien aidé…

Kari ramassa alors l’arme à feu laisser sur le sol. Elle la pointa sur tout le monde.

–         Que personne ne bouge ! Moi aussi j’ai mes petits secrets !

–         Qui êtes-vous ?

–         Je suis l’officier Kari Yagami. Inspecteur en filiation. Je soupçonne Takeru Mort depuis très longtemps d’innombrables méfaits. Je me suis donc infiltrer dans cette demeure pour en avoir le cœur net. Vous êtes tous en état d’arrestation !

Aussitôt, un nombre incalculable de policiers entra dans le château. Ils étaient menés par l’homme qui vendait des bibles.

–         Le vendeur de bibles !

–         C’est mon supérieur hiérarchique, révéla Kari.

Mais Takeru voulut se défendre et partir en courant. Kari l’arrêta et lui tira dessus. L’homme tomba sur le sol, inanimé. Kari regarda alors les invités.

–         Moi, Kari, j’ai tué Monsieur Mort, dans le hall d’entrée, avec le revolver !

FIN

Publicités

Une Réponse to “Fanfiction – Cluedo (5/5)”

  1. Digimon Says:

    Digimon est une des séries qui a marqué l’enfance de beaucoup de monde.
    Merci pour ce blog qui anime un peu plus la communauté digimon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :